Apprivoiser l'innovation
Apprivoiser l'innovation

Vestechpro vous guide sur la voie de l’innovation. Découvrez comment développer un produit, un procédé ou un processus technique ou technologique, innovant, ou encore, les projets novateurs de clients et collaborateurs qui ont permis de d'apprivoiser celle-ci de façon originale.

Bonne lecture !

Actualités -
25/09/20

Le vêtement médical, un créneau innovant de prédilection chez Vestechpro

Lire le billet suivant

Une rentrée réussie avec des couvre-visages signés Vestechpro

En 2020, la crise sanitaire a mis le domaine du vêtement médical sous les projecteurs. Le gouvernement du Québec a d’ailleurs annoncé, en mars dernier, un investissement de plus de 10 millions de dollars par l'entremise du Programme innovation, du Programme de soutien aux organismes de recherche et d'innovation ainsi que des Fonds de recherche du Québec, pour soutenir des projets scientifiques et technologiques en lien avec la pandémie de la COVID-19.

Du couvre-visage biodégradable au vêtement biométrique, les entrepreneurs de l’industrie de l’habillement qui s'intéressent au secteur de la santé ont vu dans ce défi une opportunité pour innover ou encore, accélérer l’aboutissement de projets en chantier grâce à ces programmes et fonds dédiés.

Vestechpro présente un état des lieux de ce créneau particulièrement développé au sein de son service de recherche appliquée.

1. Quelques figures de proue au Québec

Vestechpro, est un chef de file dans le domaine du vêtement médical. À ce titre, le centre accompagne plusieurs entreprises spécialisées qui se démarquent par rapport aux caractéristiques de leurs produits et à leur façon d’innover :

  • Arjo : Toiles de levage pour patients alités innovantes par leur design;

  • Carré Technologies Inc. (Hexoskin : Vêtement biométrique intelligent permettant le suivi en continu de la condition de patients à risque ou testés positifs à la COVID-19. Principal acteur au niveau technologique, Hexoskin est impliqué dans la recherche médicale depuis 2012. Vestechpro a accompagné Hexoskin dans le développement et la mise en production de ses premiers vêtements intelligents destinés à la fabrication de masse en 2012. Ces vêtements, munis de capteurs mesurant des paramètres reliés à l’activité physique et à la santé comme la fréquence cardiaque, sa variabilité et la récupération après effort, la fréquence et le volume respiratoire, le nombre de pas et la cadence, etc, ont été l’objet de plus de 100 publications scientifiques depuis 2015;

  • CDRM : Gamme de vêtements compressifs personnalisés et proposant un nouveau programme d’impression 3D donnant vie à un vêtement médical atypique;

  • Duvaltex : Masque lavable et réutilisable grâce à sa technologie de tricot 3D.

  • Frëtt Solutions : Couvre-visages lavables répondant aux exigences de l’IRSST;

  • MIP Inc. : Produits médicaux textiles lavables et performants;

2. Les enjeux et défis

  • Une réglementation et des coût importants

Comme le souligne Payam Lazemi, Gestionnaire de la recherche et de l’innovation au sein de Vestechpro, les vêtements ou accessoires à destination du secteur médical sont sujets à de nombreuses validations, d’essais cliniques croisés et à une réglementation spécifique. Que l’on parle de vêtement intelligent ou encore de vêtement adapté, il peut s’écouler plusieurs années entre la conception d’un produit et sa validation. Or, dans un domaine où la technologie évolue très vite, cela signifie maintenir une technologie dépassée et pèse donc sur le développement de nouveaux produits. De plus, les coûts afférents aux tests sont très élevés. Ainsi, la durée de validation et le coût du processus constituent un double frein dans le domaine du vêtement médical innovant.

En ce qui concerne le vêtement intelligent, bien d’autres défis sont à considérer tels que le design, la recherche de matériaux et de composants, la recherche de fournisseurs, la protection des données personnelles ou encore, la fiabilité des données métriques recueillies, et finalement, leur traitement et leur analyse.

  • Le design et technologie

Il est difficile de développer un produit adapté aux différentes morphologies et qui soit particulièrement confortable tout en assurant une mesure très précise des paramètres de santé. En effet, dans le domaine de la santé, les instruments de mesure biométrique telles que les électrodes sont collées sur la peau des patients. Or, les électrodes intégrées dans les vêtements connectés ne peuvent l’être. Afin d’obtenir un signal fiable, le vêtement doit donc être en contact stable avec la peau, ce qui s’obtient par une compression du vêtement sur le corps, ce qui peut nuire au confort.

  • Fiabilité des mesures

Cette différence technologique entre les appareils de mesure traditionnels et le vêtement intelligent éveille la méfiance des professionnels de la santé. Cependant, le changement de paradigme que permet le vêtement intelligent et sa pertinence séduit de plus en plus de professionnels et la popularisation des vêtements intelligents dans le domaine du sport contribue à son acceptation grandissante. La moins grande fiabilité des mesures, quoiqu’au cœur des développements et des améliorations, pourrait au final être contrebalancée par les grands avantages de cette technologie.

  • Électronique et futur du vêtement intelligent

Par ailleurs, pour être fonctionnel, le vêtement intelligent doit être accompagné d’un système électronique afin de recueillir les données des capteurs et de les transmettre. Or, les composantes électroniques actuelles sont rarement souples, extensibles et résistantes au lavage comme doit l’être un vêtement. Les systèmes électroniques sont donc, pour le moment, des systèmes rigides et pesants détachables du vêtement. Cependant, le développement d’encres souples, flexibles et résistantes au lavage par Dupont ou Namics par exemple ainsi que l’innovation entourant le domaine des batteries souples (Jenax) ou imprimées (ICI) pourraient permettre le développement de vêtements intelligents indépendants de systèmes électroniques rigides.

  • La sécurité des données

La technologie portable est habituellement connectée à des téléphones intelligents ou à des tablettes à l'aide de technologies de communication telles que Bluetooth, NFC et Wi-Fi. Or, ces communications sans fil peuvent être interceptées et les données biométriques sont des données particulièrement sensibles. Aussi, les entreprises qui développent des vêtements connectés mettent en place de nombreuses méthodes telles que le cryptage ou l’anonymisation des données pour sécuriser les données envoyées.

Mais, étant connectées au réseau internet, tout comme les banques et instances gouvernementales, ces entreprises sont tout aussi exposées au piratage et au vol de données.

3. Les leaders mondiaux du vêtement connecté

La plupart des pays industrialisés comptent des entreprises qui œuvrent dans le domaine du vêtement médical.

Si l’on se concentre sur le vêtement intelligent, les joueurs prépondérants sont les suivants :

  • En Amérique du nord : Les vêtements intelligents sont surtout destinés à une pratique sportive, mais une visée sur le secteur médical est envisagée par certains acteurs tels que Polar, Sensoria, ou encore Athos, et, au Canada, l’entreprise québecoise Carré Technologie et l’entreprise ontarienne Myant.

  • En Europe : Clothing Plus et Myontec (Finlande), ou encore Applycon (Tchéquie) développent les produits les plus prometteurs.

  • En Asie : Nous observons, notamment au Japon et en Chine, une réelle course au dépôt de brevets ! Pour le moment, la copie est omniprésente, toutefois certaines entreprises se sont réellement misent à l’innovation, AiQ Smart Clothing (Taiwan), Vulpes Electronics et Toray Industries (Japon) figurent parmi celles-ci.

Sur la scène internationale, trois grandes percées pourraient révolutionner la façon dont on pratique la médecine et dont on offre les soins, et le vêtement connecté jouera un rôle important dans cette révolution.(1)

  • Les soins virtuels, soit le recours à des moyens électroniques pour limiter ou remplacer les consultations en personne, le vêtement connecté, en plus de remplacer la prise des signes vitaux par les professionnels de la santé, permettrait d’avoir un suivi quasi-continu des patients;

  • Les mégadonnées sur la santé, soit la capacité à analyser de grandes quantités de données, de types et de provenances variés, produites en continu, le vêtement connecté pourrait être une source importante de données;

  • Les avancées technologiques, comme la robotique, l’impression en trois dimensions (3D), la réalité virtuelle et la réalité augmentée, la nanotechnologie, l’Internet des objets (appareils et vêtements connectés), les applications sur la santé pour téléphones intelligents et les chaînes de blocs.

Les défis sont nombreux dans ce domaine et l’équipe de Vestechpro est prête à les relever avec vous ! Que vous souhaitiez développer un projet dans le domaine médical ou dans le créneau du vêtement intelligent, les experts de Vestechpro sauront vous accompagner dans vos projets. Contactez-nous : [email protected]

(1) Association médicale canadienne, 2018

Autres actualités

Une erreur est survenue. Veuillez réessayer de nouveau.Ce courriel est invalideVeuillez remplir tous les champs
Merci!